cuirassés

Pontiac Lynx, Hunter Gilbert, Gallus Derlux


Trois appareils à la carapace métallique (l’un même avec une peau de serpent), deux français, un anglais.

Chacun a ses spécificités :

  • le Hunter Gilbert, sa peau de serpent, son viseur orientable, un témoin vert/rouge dans l’objectif pour indiquer la double exposition, sa modernité (il date des années 1950)
  • le Pontiac Lynx, sa surface de cordages torsadés, ses a-plats lisses, son cache compte-vues à balancier
  • le Gallus Derlux, son bouclier avant, son double compte vues vert et rouge
Gallus DerluxPontiac LynxHunter Gilbert
Ce contenu a été publié dans convergences, formes, volumes, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *